Actualités de COVO95

Reconnaître orgelet et chalazion

Chalazion et orgelet sont tous les deux des inflammations localisées de la paupière. Malgré certaines similarités, l’origine et le traitement de ces 2 pathologies sont différents.

Tout savoir sur l'orgelet - COVO 95

Qu’est-ce qu’un orgelet ?

L’orgelet, aussi appelé compère loriot est une infection courante de la glande pilosébacé pour l’orgelet. Due à une bactérie, l’infection réalise un bouton de pus (aspect de grain d’orge) à la base d’un cil avec rougeur et douleur modérée.

Il guérit le plus souvent spontanément au bout de quelques jours. Cependant, on peut parfois prescrire des soins d’hygiène locaux et l’application d’une pommade anti-inflammatoire. Le traitement n’est jamais chirurgical.

Plusieurs facteurs peuvent prédisposer à la survenue d’un orgelet : une mauvaise condition d’hygiène lors du port de lentilles de contact, le maquillage, la sécheresse oculaire, le diabète.


Qu’est-ce qu’un chalazion?

Le chalazion est une réaction liée à une engorgement de la glande de meibomius. Celle-ci sécrète un liquide gras qui participe à la formation du film lacrymal et dont l’orifice d’évacuation se situe au bord libre de la paupière en arrière des cils.
En effet, lorsque l’orifice d’une glande se bouche, les sécrétions ne peuvent pas être éliminées : la glande s’engorge et s’enflamme.

Cliniquement, dans le cas d’un chalazion, la paupière est gonflée rouge douloureuse avec un point exquis en regard de la glande. Cette tuméfaction peut se développer de 2 façons. Vers l’extérieur sous la peau ou au bord libre de la paupière et alors spontanément visible, ou vers l’intérieur sous la conjonctive et visible après avoir retourné la paupière.

Après ce stade aigu, le nodule peut s’enkyster et être palpé sous la forme d’une boule ronde ferme non douloureuse pouvant être esthétiquement gênante.

Tout savoir sur le chalazion - COVO 95

Le traitement du chalazion durant la phase aiguë est l’application de pommade anti-inflammatoire associé à des compresses chaudes pour faciliter l’évacuation des sécrétions. Le chalazion peut se résorber seul en 2 à 8 semaines. À la phase enkystée seul le traitement chirurgical sera efficace si une gêne esthétique est présente. Elle consiste à une incision du nodule avec évacuation des sécrétions.

Le chalazion peut récidiver : il est favorisé par une qualité de peau trop grasse ou trop sèche. Le traitement préventif consiste à se masser les paupières journellement pour maintenir les orifices glandulaires ouverts plus ou moins associé à l’application de compresses chaudes.

En cas de doute, prenez rendez-vous avec nos ophtalmologues à Osny (95).
Contacter le centre COVO 95

2018-11-13T10:29:11+00:00 13 novembre 2018|Voir plus loin et plus longtemps|